• la région de Mauricie et ses cabanes à sucre

    Venez vivre la plus authentique des traditions canadiennes, à la fameuse cabane à sucre. Vous y savourerez un dîner typique, composé de soupe au pois, omelette au four, fèves au lard, saucisses dans le sirop d'érable, oreille de crisse, pâté à la viande, betteraves marinées, jambon fumé à l'érable, pommes de terre, crêpes au sirop d'érable

    la région de Mauricie et ses cabanes à sucre

    la région de Mauricie et ses cabanes à sucre

    la région de Mauricie et ses cabanes à sucre

    Le "Triton Fish & Game Club" s'avère l'un des plus plus ancien clubs de chasse et de pêche d'Amérique du Nord. Jadis très aristocratique, ce Club a accueilli de grandes personnalités de l'histoire mondiale notamment Winston Churchill (Premier Ministre de l'Angleterre) et des présidents américains dont Theodore Roosevelt et Harry Truman, ainsi que des membres des familles Rockefeller et Molson.

    Le territoire du Club Triton s'est développé grâce à l'arrivée de la ligne de chemin de fer reliant Hervey-Jonction à Chambord (Lac-Saint-Jean). Le train a longtemps été l'unique moyen d'accès à ce territoire forestier; les travailleurs, les chasseurs, pêcheurs et les touristes transitaient par la petite gare du Club-Triton. Aujourd'hui, le train de Via Rail s'y arrête sur demande. Le long du chemin de fer du Canadien National, la gare du Club-Triton est située près du Lac-à-la-Croix à 7,4 km par la route du village de Lac-Édouard ou à 67,6 km par la route à l'Est de La Tuque.

    L'ingénieur ferroviaire Alexander Luders Light a fondé le "Triton Fish and Game Club" en 1886, sur un territoire comprenant plus de 200 lacs. Construit en 1893, le Club House du "Triton Fish & Game Club", affiche sur ses murs de lambris des bribes d'histoire de cet ancien club privé: photos anciennes, artéfacts, trophées de chasse conservés grâce à la taxidermie et de meubles d'époque. Le patrimoine architectural du Club House et du site a été respecté. Le rez-de-chaussée du Club House comporte le Hall des Présidents, les trois salles à manger, le bar, le boudoir et l’accueil-boutique. Les visiteurs y trouveront cinq foyers et poêles à bois. Le Club House comprend 22 chambres, toutes rustiques et de dimensions modestes, situées surtout à l’étage et accessibles par le grand escalier du Hall des Présidents. La Seigneurie du Triton comporte aussi les auberges Le Batiscan et Le Faunique, construites en bois.On y accède en bateau.

    la région de Mauricie et ses cabanes à sucre

    la région de Mauricie et ses cabanes à sucre

    la région de Mauricie et ses cabanes à sucre

    la région de Mauricie et ses cabanes à sucre

    la région de Mauricie et ses cabanes à sucre

    la région de Mauricie et ses cabanes à sucre

    la région de Mauricie et ses cabanes à sucre

    ce matin là, nous avions une température de 0°

    la région de Mauricie et ses cabanes à sucre

    la région de Mauricie et ses cabanes à sucre

    l'hydravion pour un survol de la région

    la région de Mauricie et ses cabanes à sucre

    la région de Mauricie et ses cabanes à sucre

    une balade en canoé

    la région de Mauricie et ses cabanes à sucre

    la région de Mauricie et ses cabanes à sucre

     

     


    12 commentaires
  • Ottawa et son musée canadien des civilisations...

    Ottawa et son musée canadien des civilisations...

    Ottawa et son musée canadien des civilisations...

    Ottawa et son musée canadien des civilisations...

    Ottawa et son musée canadien des civilisations...

    Ottawa et son musée canadien des civilisations...

    Ottawa et son musée canadien des civilisations...

    le  parlement d'Ottawa est certainement l'un des bâtiments néo-gothiques les plus emblématiques du nouveau monde.  

    L'édifice fut commencé en 1860, suite à la décision de la reine Victoria de déplacer le parlement canadien à Ottawa. Auparavant, il était à Toronto ou Québec, l'alternance se faisant tous les 4 ans.

    Les architectes : Fuller et Jones, furent retenus sur concours pour la réalisation du complexe. Plusieurs bâtiments seront construits sur ce qui deviendra la colline du parlement.
    Incendié en 1916, il fut reconstruit dans le même style et suivant la même composition d'ensemble par les architectes A. Pearson et Marchand. Le beffroi (Tour de la Paix) fut construit beaucoup plus haut, toujours dans ce style néo-gothique très en vogue dans l'empire britannique et les bâtiments surélevés d'un étage.

    Ottawa et son musée canadien des civilisations...

    Ottawa et son musée canadien des civilisations...

    Le Monument commémoratif de guerre du Canada, aussi appelé « La Réponse », est un cénotaphe qui symbolise le sacrifice de tous les membres des Forces armées canadiennes qui ont servi, servent et serviront le Canada en temps de guerre pour sauvegarder la paix et la liberté. Le monument commémoratif est le lieu de la cérémonie nationale du jour du Souvenir le 11 novembre.

    Le Monument commémoratif de guerre du Canada a été dévoilé la première fois en 1939 en hommage à la réponse des Canadiens et des Canadiennes lors de la Première Guerre mondiale en 1914-1918. Au fil des ans, le monument est devenu le symbole du sacrifice de tous les Canadiens et Canadiennes qui ont servi le pays en temps de guerre et il a été inauguré à nouveau en leur honneur.

    Ottawa et son musée canadien des civilisations...

    Ottawa et son musée canadien des civilisations...

    Ottawa et son musée canadien des civilisations...

    la Basilique Notre Dame

    Ottawa et son musée canadien des civilisations...


    11 commentaires
  • Environ 1865 Iles et  Ilots qui abritent de simples cabanes comme de magnifiques résidences.

    Croisière sur les Mille Ïles...

    Croisière sur les Mille Ïles...

     

    la maison de gauche est au Canada, celle de droite aux états Unis

    Croisière sur les Mille Ïles...

    Croisière sur les Mille Ïles...

    Croisière sur les Mille Ïles...

    Croisière sur les Mille Ïles...

    Croisière sur les Mille Ïles...

    Croisière sur les Mille Ïles...

    Croisière sur les Mille Ïles...

    Croisière sur les Mille Ïles...

    Croisière sur les Mille Ïles...

    Croisière sur les Mille Ïles...

    Croisière sur les Mille Ïles...

    Croisière sur les Mille Ïles...


    11 commentaires
  • les Chutes Niagara...

    les Chutes Niagara...

    les Chutes Niagara...

    les Chutes  de Niagara...

    les Chutes  de Niagara...

    les Chutes  de Niagara...

    les Chutes  de Niagara...

    les Chutes  de Niagara...

    les Chutes  de Niagara...

    Les chutes du Niagara, ainsi que la rivière Niagara et les Grands Lacs nord-américains, sont apparues lors de la déglaciation qui a suivi la période glaciaire du Wisconsin, il y a environ 30 000 à 50 000 ans. Durant cette période,cette région était couverte par un énorme glacier continental (inlandsis laurentidien) qui en fluant vers le sud depuis le territoire canadien oriental a broyé et transporté roches et sols sur son parcours. Il a surcreusé des vallées, emplacements des futurs lacs, et en a barré d’autres par des moraines.

    Pendant et après la fonte de l'inlandsis, les cours d’eau ont dû se frayer un chemin vers le nord-ouest, dans une topographie bouleversée, en incisant de nouveaux lits. La localisation actuelle du canal Welland correspondrait à une ancienne vallée. Les flots provenant des Grands Lacs en amont formèrent l’actuelle rivière Niagara. Celle-ci ne pouvant plus suivre son ancienne vallée remblayée emprunta alors un nouvel exutoire passant par un escarpement de regard nord qu'il éroda en gorges. Cet escarpement est un front de cuesta dû à un pendage monoclinal vers le sud3 et à la résistance de la formation géologique du Lockport (-415 millions d’années, Silurien), résistante à l'érosion, entre le lac Érié et le lac Ontario. La partie inférieure de l'escarpement, composée de roches marines largement antérieures à la dernière glaciation, a ainsi été soumise à l'érosion de la rivière Niagara. Trois principales formations géologiques sont à l'affleurement dans les gorges du Niagara.

    La rivière nouvellement établie rencontra d'abord la résistante formation du Lockport, dont l’érosion se fit beaucoup plus lentement que celle des roches plus tendres situées en dessous. La photo aérienne montre clairement le chapeau rocheux composé de la roche dure de la formation de Lockport (Silurien moyen), en amont des rapides. Son dénivelé représente environ le tiers supérieur de la hauteur des chutes. Cette formation est composée d’une couche très dense et très dure de calcaire et de dolomite.

    Les deux tiers inférieurs de l'escarpement laissent apparaître la formation de Rochester (Bas Silurien), une couche beaucoup plus tendre et friable, avec un pendage plus fort. Elle est principalement composée de marne, bien qu’entrecoupée de fines couches de pierre calcaire, et contient de nombreux fossiles. Cette couche s'érodant plus rapidement, la rivière a contourné de part et d'autre l'éminence rocheuse dure et a creusé les chutes.

    Submergée sous la rivière, dans la vallée inférieure, à l’abri des regards, se situe la formation de Queenston (Ordovicien supérieur), composée de schistes et de grès fins. Les trois formations proviennent d’une ancienne mer, et leurs différents faciès sont issus d’un changement de conditions de cette mer.

    À l’origine, les chutes du Niagara étaient proches du site actuel de Lewiston dans l'État de New York et de Queenston en Ontario, mais l’érosion de ces crêtes a causé le recul des chutes d’eau de quelques kilomètres. Juste en amont de l’endroit actuel des chutes, Goat Island divisa le courant de la rivière Niagara, ce qui eut pour conséquence de séparer le « Fer à Cheval » à l’ouest des chutes américaines et Bridal Veil à l’est. Bien que l’érosion et la récession des chutes aient été ralenties dernièrement grâce aux nouvelles technologies, les chutes vont sans doute reculer assez loin pour drainer la plupart du lac Érié, dont le fond est plus profond que la hauteur des chutes. Les ingénieurs s’efforcent aujourd’hui de réduire le taux d’érosion pour retarder cet événement aussi longtemps que possible.

    Les chutes tombent d’une hauteur de 52 mètres (170 pieds), bien qu'en ce qui concerne les chutes américaines l’on ne puisse voir clairement qu'une hauteur de 21 mètres (70 pieds) avant que l'eau n’atteigne un amas de roches brisées provenant d’un énorme rocher tombé en 1954. Les chutes canadiennes, les plus larges, ont une longueur d’environ 792 mètres (2 600 pieds), alors que les chutes américaines sont larges seulement de 323 mètres (1 060 pieds). Le débit des chutes durant la haute saison est de 5 720 m3/s. Pendant l’été, lors de la déviation maximale de l'eau servant à la production hydroélectrique, le débit chute à 2 832 m3/s, dont près de 90 % passent par « le Fer à Cheval ». Ce débit est encore divisé par deux durant la nuit, quand la majeure partie de la déviation de l'eau à des fins hydroélectriques se produit.


    13 commentaires
  •  

     

    Je ne pouvais que commencer par le siège olympique des JO d'été en 1976

    Montréal.2017

    Montréal.2017.ainsi commence notre voyage

    Il faut dire que cette année, le Canada fête le 150ème anniversaire de sa création. En plus des merveilles que recèle le Canada, les visiteurs auront le plaisir et la chance de prendre part à des festivités hautes en couleurs.

    Montréal.2017.ainsi commence notre voyage

    Cela donne le vertige !!!

    Montréal.2017.ainsi commence notre voyage

    Montréal.2017.ainsi commence notre voyage

    Montréal.2017.ainsi commence notre voyage

    Montréal.2017.ainsi commence notre voyage

    Montréal.2017.ainsi commence notre voyage

     


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique