• 6 Mai 2019.le Champ de Sagna.Lubhilac.(43) 12 kms

    6 Mai 2019.le Champ de Sagna.Lubhilac.(43) 12 kms

    6 Mai 2019.le Champ de Sagna.Lubhilac.(43) 12 kms

    6 Mai 2019.le Champ de Sagna.Lubhilac.(43) 12 kms

    6 Mai 2019.le Champ de Sagna.Lubhilac.(43) 12 kms

    Rando du 6 Mai 2019.le Champ de Sagna.Lubhilac.(43) 12 kms

    Rando du 6 Mai 2019.le Champ de Sagna.Lubhilac.(43) 12 kms

    Rando du 6 Mai 2019.le Champ de Sagna.Lubhilac.(43) 12 kms


    18 commentaires
  • 1er Mai..Randonnée à Sauzet le froid.13 kms

     

    1er Mai..Randonnée à Sauzet le froid.13 kms

     

    1er Mai..Randonnée à Sauzet le froid.13 kms

     

    1er Mai..Randonnée à Sauzet le froid.13 kms

     

    1er Mai..Randonnée à Sauzet le froid.13 kms

     

    1er Mai..Randonnée à Sauzet le froid.13 kms

     

    1er Mai..Randonnée à Sauzet le froid.13 kms

     

    Panorama du Sancy

    1er Mai..Randonnée à Sauzet le froid.13 kms

     

     

     

     

     

     

     

     


    5 commentaires

  • 6 commentaires
  • 29.04.2019.La Roche Romaine.Murol

    le Château de Murol...La première occupation remonte au IXe et Xe siècles sous la forme d'une muraille primitive et de vestiges d'un village totalement détruit. Les plus anciens vestiges sont une chapelle préromane et de murs défensifs sur le sommet de la table de basalte, entre le XIe siècle et le XIIe siècle. La paroisse et la châtellenie de Murol ont été créées probablement au XIe siècle aux détriment des vielles paroisses environnantes (Saint-Nectaire, Saint-Victor-la-Rivière et le Vernet-Sainte Marguerite). Le château est construit autour et sur les vestiges d'une coulée de basalte (relief de Mesa), à l'intersection de trois anciennes voies romaines (Limagne, Le Mont-Dore, Clermont-Ferrand). Il est agrandi et renforcé régulièrement entre le XIIe siècle et le XVe siècle, en particulier au XIVe siècle par Guillaume de Sam ou de Murol, avec notamment la réalisation d'une chapelle funéraire2.

    Au XVe siècle, le château devient propriété de la famille d’Estaing après le mariage de Jehanne de Murol avec Gaspard d’Estaing. La haute cour est totalement remaniée suivant la mode bourgeoise et palatiale de l'époque. Leur descendant François Ier d’Estaing construit une vaste enceinte bastionnée qui entoure le château ainsi qu'un palais de la Renaissance sur le côté est avec un vaste jardin suspendu, mais les travaux restent inachevés. Un pièces d'artillerie portant le nom de François d'Estaing a été découverte dans le château. Durant l'Ancien régime, Richelieu épargne le château du fait du prestige de la famille d'Estaing, mais le monument est quasiment abandonné et certaines de ses parties sont quasiment en ruine. Il est également épargné lors de la Révolution française, faisant office de prison durant cette période, et finit par être utilisé comme carrière de pierres. Au XIXe siècle, à la suite d’un don du propriétaire, le comte de Chabrol, il devient propriété de la commune de Murol.

    29.04.2019.La Roche Romaine.Murol

    29.04.2019.La Roche Romaine.Murol

    29.04.2019.La Roche Romaine.Murol

    29.04.2019.La Roche Romaine.Murol

    29.04.2019.La Roche Romaine.Murol

    29.04.2019.La Roche Romaine.Murol

    29.04.2019.La Roche Romaine.Murol

    29.04.2019.La Roche Romaine.Murol

    29.04.2019.La Roche Romaine.Murol

    29.04.2019.La Roche Romaine.Murol

    29.04.2019.La Roche Romaine.Murol

    29.04.2019.La Roche Romaine.Murol


    6 commentaires
  • Le château fut édifié au XIVe siècle ou XVe siècle sur un plan quadrangulaire délimité par une courtine reliant un logis au sud flanqué de quatre tours d'angle et d'un avant-corps central, un donjon circulaire au nord-ouest et une autre tour circulaire au nord est. Des écuries et une chapelle complétèrent le domaine à l'époque classique. A la fin du XIXe siècle, une grande campagne de restauration et d'agrandissement fut entreprise: nouveau corps de bâtiment à l'ouest, aménagement d'une terrasse, édification de nouveaux bâtiments de communs à l'arrière des écuries. Les intérieurs du château et de la chapelle furent dotés de décors d'une grande richesse (papiers peints et peintures au pochoir).

    Éléments protégés MH : le château en totalité, les communs (la maison du gardien, la grange-remise à voitures, l'étable-porcherie, la maison du curé, les écuries), les murs de clôture, la chapelle et le logis avec leurs décors intérieurs (boiseries, papiers peints, cheminées, stucs) : inscription par arrêté du 18 octobre 2011.

    château de Chabreuges 43100 Saint-Laurent-Chabreuges, propriété privée, ne se visite pas.

    Randonnée.Saint Laurent de Chabreuges(43).17.04.2019

    Un mouvement de solidarité pour préserver le château de Paulhac

    Mais ce n'est que la partie émergée de l'iceberg. L’opération de sauvegarde du monument a en réalité débuté dès l'été 2013, au lendemain de l'incendie, et a été conduite par le maître des lieux lui-même. « Nous avons commencé par déblayer les gravats, indique-t-il, Ensuite nous avons bâché l'ensemble pour mettre l'édifice hors d'eau et hors d'air ». Si Maurice Colosetti emploie la première personne du pluriel, c'est parce qu'il a été épaulé par un petit groupe de Paulhacois, présents dès la première heure, à la fois pour lui apporter un soutien moral et pour mettre la main à la pâte. Bientôt rejoints par d’autres bénévoles, puis fédérés au sein de l’Association de sauvegarde du château de Paulhac (ASCP), ils ont étayé, sauvé ce qui pouvait l'être, arraché les parquets et autres boiseries gorgées d'eau, et extrait plus de 300 tonnes de déblais. Bref, ils ont sorti les mains de leurs poches, ce dont ils ne tirent d’ailleurs aucune gloire. « Si le château en est là aujourd'hui, on le doit uniquement à l'acharnement de son propriétaire », martèle l’un d’eux. « Tous les jours il y travaille. Un autre se serait contenté de voir venir ». Et donc de s'en remettre à « l'administration et à ses lenteurs ». « Pour déblayer et sécuriser les lieux, il aurait fallu attendre trois ou quatre ans des autorisations qui n’auraient peut-être jamais été données », poursuit Maurice Colosetti. « Entre-temps, le château aurait été par terre ». Alors, parce que rester bras croisés n’est pas vraiment dans sa nature, le propriétaire a pris le taureau par les cornes, quitte à se passer de subventions et à tout financer lui-même. Ou presque. Récemment, l’ASCP lui a fait don de 1 200 €. « Sur le montant des travaux, qui est en cours d’expertise, c'est une goutte d'eau », concède-t-il avec un sourire. « Mais ce qui compte, c’est le geste. Une partie des habitants de Paulhac a compris la nécessité d'avoir dans leur village un monument qui ne soit pas une ruine ».

    Randonnée.Saint Laurent de Chabreuges(43).17.04.2019

    Randonnée.Saint Laurent de Chabreuges(43).17.04.2019

     

    Randonnée.Saint Laurent de Chabreuges(43).17.04.2019

    Randonnée.Saint Laurent de Chabreuges(43).17.04.2019

    Randonnée.Saint Laurent de Chabreuges(43).17.04.2019

    Randonnée.Saint Laurent de Chabreuges(43).17.04.2019

    Randonnée.Saint Laurent de Chabreuges(43).17.04.2019

    Randonnée.Saint Laurent de Chabreuges(43).17.04.2019

    Randonnée.Saint Laurent de Chabreuges(43).17.04.2019

    Randonnée.Saint Laurent de Chabreuges(43).17.04.2019

    A chacun  sa manière pour dissuader les Voleurs !!!

    Randonnée.Saint Laurent de Chabreuges(43).17.04.2019


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique